Notre vision

Nous croyons au talent, à l’ambition, et à l’esprit d’entreprise du peuple sénégalais, et donc à la capacité des sénégalais de trouver les moyens de subvenir à leurs besoins par leur propre génie créateur. Trop de gens vivent dans la pauvreté non pas parce qu’ils n’ont pas la capacité d’améliorer eux-mêmes leurs conditions d’existence, mais à cause de contraintes imposées par leurs gouvernements qui ne les responsabilisent pas assez et leurs systèmes financiers qui ne répondent pas à leurs besoins. Nous croyons que la voie la plus directe et la plus rapide vers le développement économique réside dans la reconnaissance de la formidable capacité du sénégalais moyen. Nous comptons promouvoir l’utilisation de cette ressource sous exploitée en réalisant l’accès au crédit aux entrepreneurs pour financer leurs propres activités commerciales, et à réaliser le développement des communautés de base par la satisfaction de leurs besoins sans compter sur les aides gouvernementales.

Le MRLD entend ainsi inscrire son action dans le cadre de la recherche de consensus citoyens à la base sur les préoccupations des populations et sur leurs solutions de financement compatibles avec les valeurs de liberté et d’autonomie, garantes de la renaissance des communautés de base. Il s’agira de vulgariser les valeurs du mouvement et les consensus locaux sur les préoccupations des populations, d’aider à faire l’inventaire des ressources (humaines et collectives) locales disponibles et sous-utilisées afin de trouver des méthodes de financement capables de les stimuler, et enfin de s’assurer que les pouvoirs publics locaux gèrent les ressources publiques de façon efficiente pour satisfaire les besoins des communautés de base. Il s’agira spécifiquement pour nous de:

  1. Faire en sorte que les municipalités s’acquittent de toutes les charges relevant de leurs compétences et de leurs responsabilités conséquemment aux moyens dont elles disposent.
  2. D’encourager les populations à faire ce qu’elles peuvent faire par elles-mêmes (autofinancement et responsabilité sociale des petites entreprises) et que les municipalités et l’Etat ne peuvent faire pour elles.
  3. De soutenir la mise en œuvre de solutions innovantes de financement du développement local adaptées au contexte de sous-utilisation des ressources humaines, financières, et matérielles des communautés à la base, mais compatibles avec l’autonomie.

Nous collaborons avec des institutions qui travaillent à créer un environnement local qui favorise la bonne gouvernance locale, et l’accès au crédit dans une économie locale dynamique (voir la Société Fiduciaire d’appui au Développement Local – SOFADEL)