Les Débats de fond auront-ils lieu?

Le Mouvement pour la Renaissance, la Liberté et le Développement (MRLD, Mom Sa Bopp/Meneul Sa Bopp), sponsorisé par le Dr. Abdourahmane SARR, Economiste Principal et Représentant Résident du FMI au Togo, considère que le débat actuel au Sénégal ne canalise pas suffisamment les énergies sur l’essentiel. Les défis du Sénégal sont des défis de développement économique et social sur lesquels des propositions de solutions devraient être en compétition pour un leadership utile. Pour le MRLD, ce développement dans le respect des valeurs d’autonomie et de liberté auxquelles il adhère se fera par les communautés de base.

Les communautés de base sont confrontées à des besoins en biens et services publics prioritaires (eau, assainissement, éducation, santé) qu’elles n’arrivent pas à satisfaire. Les raisons principales sont l’absence de ressources budgétaires conséquentes provenant d’une économie locale dynamique et une participation insuffisante des populations à la gestion de leurs communautés. De plus, les communautés de base n’arrivent pas à satisfaire leurs besoins en biens et services privés à cause du chômage et du faible volume d’activités de leurs entreprises découlant d’un manque d’accès au crédit et à une demande (locale ou extérieure) suffisante pour leurs produits. Il en résulte un coût de la vie non abordable, et une pauvreté qui encourage une culture de la main tendue (vers autrui, vers l’Etat central et/où à travers lui l’étranger) rendant inopérantes les valeurs de Mom Sa Bopp et de Meneul Sa Bopp.

Les grandes villes du Sénégal, telles que Dakar, Thies, Saint-Louis, Kaolack, Ziguinchor, pour ne citer que celles-là, polarisatrices des communautés de base dans leurs périmètres devraient pouvoir avec l’accompagnement nécessaire, déclencher un processus de développement à la base, pour une autonomie économique locale et une paix sociale dans la solidarité nationale. Ces villes et ceux qui en ont la charge ont un défi de développement local à relever. Comment accompagner ce processus? Quelles sont les idées qui pourraient déclencher un développement local harmonieux et participatif? Ces mêmes idées pourraient-elles être pertinentes au niveau national ? Quelles sont les propositions des uns et des autres dans ce débat de fonds?

Le MRLD et le Centre d’Etudes pour le Financement du Développement Local (CEFDEL) qui le sponsorise comptent mener une campagne de sensibilisation aux solutions qu’ils proposent pour favoriser le développement participatif à la base et le changement véritable dans nos communautés de base. Pour le CEFDEL et le MRLD, si l’autonomie économique et la liberté des communautés de base doivent permettre aux populations de satisfaire leurs besoins, elles passeront par la maîtrise du rôle de la monnaie dans le financement du développement local (www.cefdel.org).

Nous invitons les acteurs politiques à se concentrer davantage sur l’essentiel, c’est-à-dire des propositions de solutions aux problèmes économiques du Sénégal pour un leadership utile.

Mouvement pour la Renaissance, la Liberté et le Développement (Mom Sa Bopp, Meneul Sa Bopp).